Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignements > Histoire-Géographie > Les 3èmes visitent le Mont Valérien et le Musée de la Shoah

Les 3èmes visitent le Mont Valérien et le Musée de la Shoah

Les classes de troisième du collège ont visité le Mémorial de la Shoah à Paris puis le Mémorial du Mont Valérien à Suresnes.

Au Mémorial de la Shoah :
Sur le mur des justes parmi les nations, les élèves découvrent les noms de celles et ceux qui ont caché et aidé des juifs échappant à la répression nazie et du régime de Vichy.
Ce lieu est un musée, un lieu de recherches et un lieu de mémoire sur la tragédie et les persécutions menées à l’égard des juifs français et étrangers durant la seconde guerre mondiale. Un mur recueille les noms de plus de 76000 déportés, une crypte rend hommage aux victimes et elle renferme des urnes contenant des cendres prélevées sur les sites des camps de la mort, une pièce rassemble une partie du fichier juif .
les élèves ont été à l’écoute des guides leur présentant la politique antisémite du régime de Vichy.

au Mont Valérien :
Ce fort militaire est devenu un mémorial de la Résistance française. Sur l’esplanade, une immense croix de Lorraine, une flamme et 16 hauts reliefs évoquent le combat des Français et d’étrangers, soldats et résistants contre le nazisme.
Ce fort militaire fut réquisitionné par les nazis pour y fusiller résistants et otages. Une crypte renferme 16 cercueils et corps de résistants et de soldats.

Les élèves suivent le dernier parcours des fusillés. La chapelle, bâtiment où ils attendaient avant leur exécution, abrite aujourd’hui les poteaux d’exécution et les cercueils ainsi que quelques mots inscrits par les suppliciés avant leur mort.
un monument en forme de cloche où figure les noms des fusillés, plus de 1000 entre 1941 et 1944. Nous retrouvons les noms de l’équipe de Manouchian puis aussi de résistants du Mantois à qui nous rendons un hommage dans la clairière.
La clairière fut le dernier endroit où nos guides racontent avec une certaine émotion les derniers instants avant l’exécution puis le transferts des cadavres.

Des élèves lisent des textes sur certains résistants du Mantois, leurs dernières lettres et nous nous recueillons pendant une minute de silence. Il s’agit, parmi tant d’autres, d’Emile Réaubourg, Jean Baptiste Quintin, Henri Duverdin, Roger Brunel.... tous fusillés au printemps 1944.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège George Sand (académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Clément